Conseils / Entraînement

Quelles chaussures pour le Parkour ?

By 18 novembre 2018 No Comments

Bienvenue à toi Cendrillon,

S'il y a bien une question qui revient régulièrement sur internet ou dans nos cours, c'est bien celle des chaussures pour pratiquer. Adhérence, solidité, prix, faites pour la pratique ou non, ... Tant de questions auxquelles nos coachs experts ont tenté de répondre. Voici d'abord les quelques points les plus importants pour bien choisir sa chaussure :

Rigidité

Idéalement pas trop rigide : une chaussure rigide enlève des sensations, elle fait perdre en réactivité et en précision en plus de parfois transmettre plus de vibrations. Les chaussures avec renforts plastiques rigides sous le milieu du pied sont à éviter. Inutile pour nous et surtout parfois glissants s’ils touchent la surface de réception.

Adhérence

Des semelles d’usure « plates » ou avec peu de crampons, de collage et d’empiècement afin d’éviter de déraper, d’arracher les crampons et de décoller la semelle. Une surface uniforme assez plane assure l’accroche sur la plupart des matière. Attention au bas de gamme, l’absence d’une semelle d’usure caoutchoutée (ex : une semelle en EVA ou PU sans semelle d’usure) rend la chaussure glissante en réception. 


Prix

Est-ce qu'une chaussure chère est forcément intéressante pour la pratique du Parkour ?

Drop et Forme générale

- Un drop pas trop élevé : une chaussure avec un drop (différentiel entre la hauteur du talon et de l’avant du pied dans la chaussure) limite le travail des mollets, risque de les raidir et projette le poids du corps vers l’avant.
- Pas trop de talon : une chaussure épaisse est confortable, mais pas forcément protectrice. Elle instabilise le pied, enlève des sensations, favorise les réceptions talons (et le risque de glisser). Les personne sujettes aux foulures et entorses seront plus à même de se faire mal avec.
- Pas trop serrées devant : les orteils et l’avant du pied agissent comme un amortisseur s’ils ont la place de s’étaler, une chaussure qui comprime le pied, et fait rétracter les orteils nous enlève ce chouette amortisseur naturel.
- Bien tenu au milieu et à l’arrière : sans être comprimé, et sans avoir à forcer sur les lacets, le pied ne devrait pas pouvoir pivoter ou glisser dans la chaussure. S’il faut de l’espace devant, ce n’est pas le cas pour le reste. 


Esthétisme

Qu'on le veuille ou non, l'esthétisme de la chaussure peut rentrer dans les critères de choix pour certains. Que ce soit pour avoir la même chaussure que ses traceurs préférés ou par simple envie de porter du bleu. Comme on dit, les goûts et les couleurs !

Divers

- Pas de points durs :un contre fort trop haut, une tige avec des points durs (pliures, lacets, œillets) risque de créer des frottements (risque de tendinites), des douleurs (perturbation de la mécanique du pied, compression des vaisseaux sanguins, des nerfs). Qui nuisent à la qualité de vos mouvements.
- Le minimaliste, à favoriser ? Pour travailler sa technique, éviter de prendre en confiance sur de trop gros mouvements, des chaussures à tendance minimalistes peuvent être une bonne idée. Attention cependant les modèles vendus comme minimalistes sont souvent chers, pas très solides (chaussures légères) et surtout si vous n’avez jamais trop utilisé ce type de chaussure, les débuts sont traumatisants (faire de petits entrainements, y aller progressivement avec peu d’impacts)


Les contraintes anatomiques :

Le pied est une structure dynamique complexe qui supporte le poids du corps. 26 os, 107 ligaments, 20 muscles… c’est une assise solide, souple mais aussi fragile dont l’équilibre peut être perturbé.
A l’image d’un pont, il dispose de 3 arches, deux sur sa longueurs et une sur sa largeur qui permettent une amorti lors de la pose du pied et son étalement sur le sol. Voyez ça comme un amortisseur.

Si cette mécanique est déséquilibrée (manque de musculature ou de souplesse, spécificité morphologique…) l’amorti se fera moins bien et les contraintes absorbées normalement par le pied le seront excessivement par d’autres éléments (fascias, tendons, ligaments, articulations de la cheville, du genou, de la hanche…). Ces déséquilibres peuvent avoir de sérieuses conséquences sur votre santé soit sur la durée par l’installation de douleurs et de blessures chroniques, soit sur le coup par la lésion subie lors d’une réception mal gérée ou par la chute qui peut s’en suivre !

Le pied est notre base d’appui au sol. Une perte de sensation ou un délai dans sa capacité à prendre des informations à cause d’une semelle trop épaisse a une influence sur notre vivacité et notre capacité à adapter notre équilibre et nos mouvements. Une chaussure doit donc être choisie en connaissance de cause et répondre aux contraintes de l’activité comme à celles de son porteur.

La chaussure de sport : une structure particulière

Qu’est ce qui compose votre basket ? Pour le savoir il faudrait la couper en deux pour en voir les différentes strates. Nul besoin d’essayer (sauf si vous ne voulez plus de vos chaussures) car nous allons faire ensemble un petit tour d’horizon de ce qui compose une chaussure de sport et des critères pour choisir votre chaussure de parkour.

Languette
Contrefort
Semelle intermédiaire
Renforts
Lacets
Tige
Semelle d’usure

Le dessous, la semelle ou les semelles.
En effet une semelle n’est pas un bloc uni mais souvent la superposition de plusieurs semelles avec chacune un rôle bien distinct.

  • La première de montage : il s’agit de la semelle un peu rigide qui se trouve au fond de la chaussure, quand vous enlevez la semelle de base. La première de montage est la partie de la chaussure qui fait le lien entre le dessous et le dessus de la chaussure. Cet assemblage peut-être collé ou cousu.
  • Le semelle de propreté est la semelle au contact du pied (la semelle de base du paragraphe précédent) bien souvent de mauvaise qualité, il s’agit d’un bout de mousse. Certaines plus travaillées intègrent de petits amortis (inserts au talon) ou des technologie de préformage (léger soutien plantaire) ou d’hygiène (traitements antibactiériens)
  • Le cambrion est une pièce plus ou moins rigide (souvent en plastique) qui permet de préformer la chaussure pour lui donner une rigidité entre l’avant et l’arrière.
  • La semelle intermédiaire est la partie amortissante. Présente parfois en plusieurs couches de densité différente elle est souvent en EVA, privilégié pour sa légèreté et sa souplesse ou en PU plus dense mais plus rigide et plus lourd.
    La semelle d’usure est la partie au contact du sol, c’est elle que vous lissez  ou qui se décolle quand on fait un usage un peu trop intensif de sa chaussure. Les marques multiplient les formes et les dessins.

Le dessus, la tige
Le contrefort est la partie rigide qui guide le talon et le maintient dans l’axe. Pour les chaussure de sport en salle il est souvent assez rigide pour protéger les joueurs lors des déplacements latéraux.
La tige, toute la partie qui recouvre le pied est en grande partie faire en matériaux respirants (le mesh est une sorte de maillage plus ou moins ajouré) sur laquelle sont cousus ou collé des pièces renforçant la structure et l’esthétique de la chaussure. En cuir, ou cuir synthétique, en plastique parfois assez dur elles sont un gage de solidité mais peuvent créer des points durs pour le pied et constituer des points de faiblesses pour la chaussure.
La languette est la partie rembourrée qui protège le dessus du pied des œillets et du lacet.

Généralités sur le pied et la chaussure de sport pour le parkour


Une chaussure définie par sa fonction :

Une chaussure de sport, ce n’est pas seulement des éléments de confort, c’est avant tout une fonction. La plupart des marques ont développé des gammes censées répondre aux contraintes de différents sports. Le choix du modèle aura donc une influence sur les technologies, les matériaux et les performances.

  • Une chaussure de sport en salle favorisera la stabilité latérale, l’amorti, la semelle sera plutôt plate avec pas ou peu de crampons mais la chaussure sera plutôt rigide.
  • Une chaussure de running pourra soit être très aidante, avec amorti, relance dynamique, au risque d’être un peu lourde, soit légère avec un contact du pied plus proche du sol favorisant la foulée du coureur. Dans les deux cas, il y aura de la souplesse latérale. Attention aux changements de direction rapide.
  • Une chaussure de trail running disposera d’une plus grande rigidité qu’une chaussure de running pour atténuer les sensations d’un sol inégal et stabiliser le pied. La semelle aura des crampons plus importants.
  • Une basket urbaine type sneakers sera souvent très molle (beaucoup d’EVA), avec un amorti peu durable (tassement des matériaux)

Chaque marque, de part son histoire, ses liens de sponsoring et ses axes de recherche s’est développée sur un ou plusieurs segments (sports). Selon ses choix technologiques et la gamme de prix une chaussure est plus ou moins complexe. Faites attention les plus chères ne sont pas les meilleures pour le parkour !
Un marque se définit aussi par sa forme et toutes ne s’adapteront pas à votre pied. Assurez-vous d’essayer plusieurs modèles, de marques différentes (surtout si vous sortez des premiers prix) pour comparer des chaussants différents.

Artengo BS730

“Cette chaussure conçue pour le badminton à aussi su prouver son utilité pour ma pratique du Parkour. Ayant un pied large et donc compressé dans la plupart des chaussures, le modèle Artengo m'allait particulièrement. Le maintien du pied est suffisant et je n'ai jamais ressenti de gêne ou de douleur avec ces chaussures. J'avoue ne pas être fan du look ou de la couleur de ce modèle mais elle reste l’une des chaussures à bas prix les plus solides (4 à 5 mois de pratique sans soucis). Pour finir, sa semelle complète en caoutchouc qui vous assure une solide accroche contre les mur. Elle serait donc pour moi la chaussure la plus adapté si on est un débutant ou que l’on ne souhaite pas y mettre des millions.”

Sacha F.Coach à l'Ecole de Parkour - Lyon
Pros.
  • Accroche / Adhérence
  • Résistance dans le temps
  • Petit prix
Cons.
  • Respirabilité
  • Look
  • Semelle parfois trop rigide

Asics Gel Lyte V

“J'en ai eu 2 paires et ai apprécié ce modèle particulièrement pour son grip et son confort (grâce à un chausson sans "languette", elles m'ont duré suffisamment longtemps et me suis résigné à en changer uniquement lorsque la semelle était complètement déformé, le reste était encore en très bon état. Petit point positif, ces chaussures existent dans plusieurs coloris, important pour les fashion-traceurs ! ”

Loïc A.Coach à l'Ecole de Parkour - Lyon
Pros.
  • Accroche / Adhérence
  • Confort
  • Look et choix de coloris
Cons.
  • Semelle épaisse
  • Déformation rapide
  • Tarif relativement élevé

Feyue Original

“Les vieux modèles sont importés de Chine, mais la plupart de ces baskets trouvables en France sont désormais des modèles revisités et un peu plus solide que les premières. 
La Feyue était la basket à tout faire et de sport/Kung Fu classique en Chine. Son avantage principal étant son aspect minimaliste. Une semelle souple, une tige en toile. Peu de fioriture pour un prix abordable. 
La comparaison avec le minimaliste s’arrête là : un laçage trop court pour bien envelopper le pied, une boite à orteil pas assez large et une semelle légèrement préformée (arrondie) limitent la liberté du pied à s’étaler comme ce serait le cas dans d’autres modèles minimalistes « purs ». 
Il s’agit néanmoins d’un bon rapport qualité prix pour bosser sa technique et ses amortis. On trouve des équivalents à bas prix en ligne et pas forcément moins bien (modèles Asiasport).
”

Aurélien B.Coach à l'Ecole de Parkour - Grenoble
Pros.
  • Prix très abordable
  • Bonne accroche / Adhérence
  • Intéressant pour du travail technique
Cons.
  • Forme générale à revoir (boite à orteils, laçage)
  • Pas idéal pour les pieds larges

Kalenji Success

“Si vous avez bougé dans les années 2010 (et avant), vous avez forcément vu passer des modèles Kalenji comme la success et celles qui l'ont remplacé (Ekiden 50 / Ekiden 100) .
Le point fort de ce modèle ? Son prix. Entre 10 et 15€ avec une semelle pleine sur l'avant, adhérente et relativement solide. Le rapport qualité, solidité, prix était imbattable. La chaussure était malgré tout assez souple pour être agréable sur des mouvements techniques.

Pourquoi on vous parle de ce modèle ? Déjà car depuis les premiers prix chez décathlon sont devenus plus fragiles, avec bien plus d'empiècement. On a perdu l'adhérence et la solidité, méfiance donc, les nouveaux premiers prix iront bien aux grands débutants, de préférence légers car les chaussures se déforment beaucoup. C'est du consommable pour vos premiers mois.

On vous en parle aussi car des répliques ont été faites par la suite par Parkour Generations (Modèle Vision) et par les fondateurs de la WFPF sous le nom KO Classic et KO Gen2.
En reprenant le bloc semelle, qui faisait la force de la Kalenji Success, on pouvait s'attendre à de bonnes chaussures... mais non. Changements de matériaux pour la tige, renforts et empiècements placés différemment ont considérablement modifié la rigidité du produit pour le rendre plus raide... pour le transformer en fausse bonne idée.
A l'heure où de nombreux traceurs préfèrent la légèreté, ces reprises d'un vieux modèle n'ont pas trouvé leur public. KO fait désormais des modèles plus légers (semelle en EVA, drop limité avec la KO Drop), Parkour Generations n'a pas relancé de chaussure par la suite. ”

Aurélien B.Coach à l'Ecole de Parkour - Grenoble
Pros.
  • Prix très abordable
  • Bonne accroche / Adhérence
  • Solidité
  • Meilleur rapport qualité/prix
Cons.
  • Sûrement la nostalgie mais nous n’en avons pas trouvé !
Prix
La Kalenji Success coûtait entre 10 et 15€.

K-swiss SI 18 Rannell 2


Marque américaine de chaussures destinées initialement au tennis, K swiss est une firme importante proposant un très grand nombre de modèles de chaussures depuis plus de 50 ans.
Certains modèles ont trouvé grâce aux yeux des traceurs courant des années 2010, en particulier le modèle SI 18 Rannell 2.
Aujourd'hui ce modèle n'est plus en production, et il est quasiment impossible d'en trouver à la vente. Néanmoins, il est intéressant de noter les avantages et inconvénients de ce modèle, pour trouver des équivalents chez la concurrence. Si vous trouvez ce modèle sur internet à un prix pas trop abusé (évitez les dernières paires à 160 euros), sautez dessus sans hésiter(ou contactez moi, je suis preneur :] ). Attention tout de même, prenez en soin et évitez de les utiliser en environnement trop agressif (notamment en forêt) afin de ne pas les voir se dégrader trop vite.
Sinon, essayez de trouver un modèle similaire chez la concurrence, c'est une très bonne référence pour le Parkour.”

Charlie C.Coach à l'Ecole de Parkour - Lyon
Pros.
  • Confort
  • Bonne accroche / Adhérence
  • Coloris et design
  • Durée de vie de la semelle
Cons.
  • Prix (proche de 100€)
  • Durée de vie du chausson
  • Sensations limitées par l’épaisseur de la semelle
Prix
Plus disponible car la production a été arrêtée.

Merrell Trail Glove

“Des chaussures minimalistes avec 2mm de confort à l’arrière. Une marque qui taille plutôt fin et resserre beaucoup le milieu du pied (pieds plats ce n’est pas pour vous !) Pour les autres c’est l’assurance d’une chaussure précise au pied avec un large espace pour les orteils. 
Avantage à la semelle (crantée donc un peu d’épaisseur) un peu débordante devant qui protège des impacts légers. A la possibilité de mettre des chaussettes normales dedans (isolation en mi saison / hiver) contrairement à du minimaliste avec le gros orteil ou les 5 orteils séparés !
Inconvénient : son prix, comme souvent avec le minimaliste, les modèles sont hors de prix. Si vous êtes un destructeur de chaussures, il faudra passer son chemin ou apprendre la délicatesse. 
”

Aurélien B.Coach à l'Ecole de Parkour - Grenoble
Pros.
  • Forme générale de la chaussure
  • Bonne accroche / Adhérence
  • Intéressant pour du travail technique
  • Minimaliste
Cons.
  • Prix exorbitant
  • Usure rapide / Fragilité en situation de parkour

Merell Mix Master

“Une minimaliste transitionnelle (avec léger drop 4mm et amorti 9mm) pour un passage vers du minimaliste en douceur. La chaussure a été conçue pour du tout chemin, c’est son principal inconvénient des inserts de gomme crantés dans la semelle se sont décollés sur les deux modèles que j’ai eu. En revanche, un léger renfort au talon la rend assez stable pour les appuis latéraux.
Le confort apporté par le léger amorti permet de garder la chaussure au pied longtemps sans ressentir la fatigue d’une pur minimaliste. C’est un plus lors des longues journées à déambuler à la recherche des spots ! En revanche attention, une réception mal gérée vous rappelle qu’il s’agit de modèle souples… 
”

Aurélien B.Coach à l'Ecole de Parkour - Grenoble
Pros.
  • Forme générale de la chaussure
  • Intéressant pour du travail technique
  • Transition Minimaliste
Cons.
  • Prix élevé
  • Modèle qui n’est plus produit
  • Usure rapide / Fragilité en situation de parkour

New Balance Veniz Fresh Foam

“Une chaussure de running sur route légère, assez fine sur l’avant, très souple avec un drop intermédiaire (8mm) et peu de relance dynamique. Si vous êtes amené à faire de longs runs ou du footing lors de vos entrainements, mais que vous souhaitez pouvoir bouger, c’est un bon compromis, sauf pour les pieds larges.
Le dessin de la semelle d’usure est simple et permet une accroche efficace sur de nombreuses textures et la souplesse du modèle la rend efficace sur les barres. En revanche le gain de poids se fait au détriment de la solidité. L’extérieur de la chaussure est presqu’exclusivement en mesh, à voir donc si elle supportera les accros sur la durée (encore en cours d’utilisation, 4mois d’usage) ou la pression du pied (déchirures latérales ?). Elle se positionne plutôt bien en prix (dans les 80€ neuve) et peut se trouver en soldes pour un ratio prix/chaussure intéressant. ”

Aurélien B.Coach à l'Ecole de Parkour - Grenoble
Pros.
  • Bonne accroche / Adhérence
  • Prix correct
  • Légère
Cons.
  • À éviter si vous avez des pieds larges
  • Solidité globale

Newfeel Soft 542

“Un modèle bon marché qui ne s'adresse qu'aux traceurs débutants qui pratiquent de façon ponctuelle, sans trop d'intensité. Quand vous prendrez de l'expérience, passez à un modèle plus adapté. Ce modèle m'avait attiré à mes tous débuts en Parkour. Aujourd'hui, le modèle a quelque peu changé, le prix également. ”

Charlie C.Coach à l'Ecole de Parkour - Lyon
Pros.
  • Prix (anciennement 12€, 30€ aujourd’hui)
  • Look simple
Cons.
  • Durée de vie
  • Sensations
Prix
30€ chez Décathlon.

Nike Dart IV

“Ma première expérience, et quelle expérience ! Semelle plutôt épaisse mais à la « gomme » tendre (on dirait un pneu, je ne connais pas le terme exact), elles étaient légères du fait de leur partie supérieure fine. Je ressentais peu le sol mais étant débutant à l’époque ça me semblait être une bonne chose de privilégier un amorti de semelle plus conséquent pour parer les éventuelles erreurs.
Bonne durabilité pour un usage fréquent mais de faible intensité”

Manuel F.Coach à l'Ecole de Parkour - Lyon
Pros.
  • Poids
  • Tarif accessible
  • Durée de vie
Cons.
  • Semelle épaisse / Perte de sensations
Prix
Ne sont plus produites.

Nike Dart VI

“La Rolls ! J’ai eu beau chercher des années durant à chaque renouvellement de pompes si elles se faisaient encore mais en vain. Je n’en aurai eu que 2 paires consécutives au final à mon grand regret.
Semelle plus fines que la IV, partie haute épaissie, elles correspondaient parfaitement à l’évolution de ma pratique. Je ressentais le sol pour me caler au millimètre sur mes prec’ (que j’enchainais à outrance à l’époque), le grip était puissant pour les passe muraille et les exercices de traversée que je m’infligeais. Le renforcement du dessus me permettait d’envoyer fort sans risque de les trouer prématurément, la semelle excusait moins les erreurs et me forçaient à un travail plus adapté au niveau que je pratiquais : la technique à la place du vestimentaire. Sans conteste les meilleures paires que j’ai pu utiliser durant ma pratique.”

Manuel F.Coach à l'Ecole de Parkour - Lyon
Pros.
  • Poids
  • Tarif accessible
  • Grip / Bonne adhérence
  • Durée de vie / Solidité
Cons.
  • Ne sont plus produites :'(
Prix
Ne sont plus produites.

Nike Dart IX et X (La fin d'une légende)

“J'ai sauté la VIII qui avait une partie plastique sous la semelle, les suivantes étaient sensiblement similaires entre elles. Semelles plus épaisse et plus rigide, je les achetais par habitude et toujours dans un souci de budget limité. Elles faisaient bien le taff mais me semblaient trop permissives pour mon niveau. De bonnes pompes malgré tout”

Manuel F.Coach à l'Ecole de Parkour - Lyon
Pros.
  • Poids
  • Tarif accessible
  • Grip / Bonne adhérence
Cons.
  • Durée de vie plus faible que les versions précédentes
  • Semelle inadaptée.
Prix
Ne sont plus produites.

Nike Freerun 4

“Quelle daube, un prix ahurissant pour une paire de chaussure qui se veut spécifiquement créée pour une discipline quand cette dernière explose littéralement la semelle au premier saut de bras. 110€ de moyenne, testées parce que soldées à 80€ et que je voulais me faire une idée de cette notion marketing qui n’offre rien de plus qu’un effet de mode. La semelle est très fine et on ressent tout (seul avantage) mais le matériau est trop fragile, la finition trop étroite (mes orteils de pieds larges se chevauchaient) et même la partie supérieure a fini par craquer. A fuir.”

Manuel F.Coach à l'Ecole de Parkour - Lyon

“Petite nuance avec le propos de Manu, j'ai eu le même modèle à la même période et les ait beaucoup appréciées. Elles m'ont tenu relativement longtemps et j'appréciais les sensation que j'avais avec cette semelle plus fine qu'à l'habitude. À éviter fortement si les sauts de bras et passe-murailles sont vos mouvements favoris !”

Loïc A.Coach à l'Ecole de Parkour - Lyon
Pros.
  • Poids
  • Sensations
  • Grip / Bonne adhérence
Cons.
  • Tarif excessif
  • Durée de vie très faible
  • Chausson étroit, à éviter pour les pieds larges
Prix
110€ la paire.

Ollo Sapien Original

“Si vous êtes dans le parkour depuis quelques temps, vous avez forcément vu passer Ollo, « LA MARQUE » de chaussures faites pour le parkour. 
Au délà du marketing, j’ai été plutôt déçu par mon test des sapiens, la faute à un chaussant très volumineux pour mon pied fin. Obligé de serrer à fond des lacets trop longs dont les œillets haut sur la chaussure ne laissent que peu de marge de laçage. 
La semelle intermédiaire est composé d’EVA qui se déforme assez vite. 
L’accroche de la semelle d’usure est plutôt bonne, c’est pour moi le principale avantage de la marque et du modèle. L’intégration de renfors en cuir suédé sur une partie de la chaussure protège un peu de l’usure, très légèrement de l’eau par rapport aux modèles tout en mesh. 
Mon avis : malheureusement l’achat exclusivement en ligne empêche de tester la chaussure au pied… c’est donc un peu la loterie pour savoir si ça vous ira. Agressez tout traceur que vous rencontrerez pour tester les siennes avant de vous lancer à l’achat !
A noter que la marque à fait évoluer le modèle avec la Sapien S que je n’ai pas testé. 
”

Aurélien B.Coach à l'Ecole de Parkour - Grenoble

“Une marque qui a fait ses preuves chez les traceurs, a moins de chercher une chaussure passe partout ou qui fasse plus habillé, n'hésitez pas.
Si vous en avez la possibilité, essayez de faire une commande groupée de 5 paires ou plus (avec votre club, vos frères d'armes traceurs...) afin de bénéficier de réductions.
Si vous avez des doutes sur la pointure ou le confort, il ne devrait pas être trop compliqué de trouver un traceur qui en porte de votre pointure pour les tester, la marque étant répandue dans la communauté.”

Charlie C.Coach à l'Ecole de Parkour - Lyon

“La chaussures possède un très gros point faible selon moi. Sa résistance, qu'il s'agisse du revêtement qui peut se déchirer très vite, à la semelle qui va se décoller avec moins de 3 mois de pratique. Alors oui c’est une très bonne chaussure mais qui ne dure pas dans le temps.”

Sacha F.Coach à l'Ecole de Parkour - Lyon
Pros.
  • Souplesse
  • Légèreté
  • Grip / Bonne adhérence
  • Tailles enfant
Cons.
  • Look / Esthétisme qui n’est pas au goût de tous
  • Vente par internet uniquement
  • Durée de vie de la chaussure et du grip

Onitsuka Tiger (Golden Spark)

“La marque japonaise de baskets sports devenues modes… A réserver pour les pieds plutôt étroits. 
Testée par hasard à la recherche d’une chaussure légère et souple, j’ai été agréablement surpris par ce chausson. Assez molle grâce à sa semelle en EVA, pas excessivement haute ce qui évite les déports sur les cotés lors des changements d’appui, un mesh assez dense plutôt solide aux accros, une structure simple mais qui joue son rôle. C’est une chaussure agréable à porter toute la journée et pour bouger. 
Un inconvénient cependant, la semelle : tendance forte à glisser lorsqu’il y a de la poussière ou de l’humidité. Le prix neuf des chaussures Onitsuka ne vaut pas le coup de les acheter pour les maltraiter en parkour. A trouver en soldes ou fin de séries pour une cinquantaine d’euros. Comme souvent pour les sneakers « urbaines » les matériaux sont simples et la chaussure se déforme facilement : attention aux pieds affaissés !
”

Aurélien B.Coach à l'Ecole de Parkour - Grenoble

“Après avoir vu nombre de forum américains en parler en bien, je me suis décidé à tenter. Uniquement trouvable en import, j’ai eu du bol de choisir la bonne pointure. Elles sont trop étroites pour mon confort personnel mais plus solides qu’elles n’y paraissent. La semelle est fine et revêt un grip parfait, simple je n’ai jamais glissé et me suis même fait quelques coin coin sur des sauts de bras. Il était peut-être trop fort au final.
Pour un tarif de 80€ elles restent une bonne surprise, originales et de bonne finition. Elles durent dans le temps mais c’est la partie haute qui fait défaut sur le long terme puisqu’elles ont fini par se déchirer au bout de 6 mois de pratique peu régulière mais intense.”

Manuel F.Coach à l'Ecole de Parkour - Lyon
Pros.
  • Grip / Bonne adhérence
  • Confort (mais un peu fines)
  • Durée de vie correcte
Cons.
  • Vente par internet uniquement et difficilement trouvables
  • Tarif relativement élevé
  • Se déforme « facilement »
Prix
50 à 140€ en ligne.

Reebok Crossfit Sprint TR

“Testée car en soldes, avec un dessin de semelle prometteur et un cahier des charges axé sur la polyvalence (course à pied mais contraintes du crossfit, donc solidité et stabilité) ce fut décevant. 
La chaussure était trop lourde en comparaison d’une chaussure de running, le drop ressenti important, le déroulé raide et gênant pour les réceptions (semelle qui tapait le sol, quelle que soit la technique) entrainant une perte d’amorti et de précision m’a poussé à ne les mettre que pour me balader mais pas en parkour. 
A noter un ressenti similaire avec un autre modèle de chez Reebok axée Crosstraining et sport en salle la ROS Workout 2.0 (env. 80€) même si un peu plus légère elle m’a déjà dépannée plus facilement. ”

Aurélien B.Coach à l'Ecole de Parkour - Grenoble
Pros.
  • Solidité de la chaussure
  • Stabilité
Cons.
  • Poids élevé
  • Drop ressenti important
  • Peu confortable pour la pratique du parkour ou de la course à pied
Prix
55 à 120€

Reebok Classic Jogger 2

“Le meilleur compromis actuel. Elles cumulent un tarif très attractif (45€ en moyenne et la possibilité de les personnaliser pour les kéké pour 2€), un confort pour les pieds larges, une semelle plate mais souple, épaisse mais tendre, un grip irréprochable qui accroche sur les appuis et glisse quand nécessaire, une partie haute robuste bien que fine et mobile… Vraiment je ne trouve pas de reproche à leur faire en dehors de lacets trop longs histoire de chipoter. J’en suis à ma seconde paire, elles ont un style rétro qui me rappelle ma prime jeunesse et me vont aussi bien en pratique qu’en sorties quotidiennes. Je recommande sans hésitation et sans doute viennent-elles égaler les Dart VI même si ces dernières bénéficient de l’effet nostalgie les rendant indétrônables.”

Manuel F.Coach à l'Ecole de Parkour - Lyon
Pros.
  • Prix
  • Confortable pour les pieds larges
  • Grip / Bonne adhérence
  • Souplesse
Cons.
  • Lacets longs

Strike Mvmnt - Pace

“Avec cette paire on entre dans le luxe et c’est justifié. Petite marque canadienne, Strike Mvmnt propose ici une chaussure particulièrement adaptée à la pratique du parkour. La Pace dispose d'un revêtement en kevlar sur l'avant de la chaussure pour assurer sa longévité et la semelle en caoutchouc renforce ce sentiment de solidité. De plus même si celle ci paraît raide aux premiers abords, il ne suffit que de quelques saut pour la rendre plus souple et se sentir à l'aise. Cette chaussure ne possède à mon sens que des points positifs pour le Parkour mais il faut vouloir y mettre le prix.”

Sacha F.Coach à l'Ecole de Parkour - Lyon
Pros.
  • Solidité de la chaussure
  • Stabilité
  • Ressenti au sol
  • Accroche (passé les premières sessions)
Cons.
  • Tarif très élevé
  • Plusieurs séances sont nécessaires pour former la chaussure, la rendre plus confortable et améliorer le grip.

Strike Mvmnt - Interval Knit

“Simplement l'un de mes modèles préférés. Après avoir pratiqué pendant des années avec les kalenji (success, ekiden), Nike (darts, freerun, lunar, pegasus), asics (gel lyte), plus récemment les reebok classic, la Strike Mvmnt Interval Knit est celle que j'ai le plus de plaisir à porter lors de mes sessions. Confortable, très bon grip, adaptée à mon pied et plutôt sobre. Le prix est relativement élevé (119$) mais pas étonnant compte tenu de la qualité de finition et en sachant que Strike ne produit pas ses chaussures en quantité industrielles. ”

Loïc A.Coach à l'Ecole de Parkour - Lyon
Pros.
  • Solidité de la chaussure
  • Stabilité
  • Ressenti au sol
  • Accroche (passé les premières sessions)
Cons.
  • Tarif élevé
  • Plusieurs séances sont nécessaires pour former la chaussure, la rendre plus confortable et améliorer le grip.
  • Achat uniquement en ligne.

Vibram Five fingers (KSO Trek & Bikila)

“Le minimalisme jusqu’au bout des orteils. Pas de drop, pas d’amorti, des chaussures avec 5 orteils et non pas une « boite à orteils ». Autant dire que ça change. 
L’avantage c’est qu’on ne peut se reposer que sur une bonne technique, tout impact un peu trop fort et mal appréhendé sera ressenti, la gomme n’est là que pour vous apporter un peu d’accroche, de protection contre les frottements et un peu d’isolation du sol. 
L’inconvénient principal reste la forme de vos orteils. Ceux qui ont un deuxième orteil plus long seront bien embêté. Autrement le prix des modèles n’est pas donné mais l’avantage étant qu’une pose du pied plus précise limite grandement l’usure de la semelle. Les frottements contre les murs étant la principale source d’usure de nos semelles ! 
A tester avec prudence, le minimalisme demande un temps d’adaptation de quelques mois avant de pouvoir s’amuser sans contrainte et traumatismes. 
PS : d’autres marques se sont lancées dans les chaussures à orteil, mais avec moins de succès et des modèles bien plus raides. Le choix en minimaliste est large, donc si les orteils bloquent, ne pas hésiter à voir ailleurs. 
”

Aurélien B.Coach à l'Ecole de Parkour - Grenoble
Pros.
  • Chaussure minimaliste
  • Ressenti au sol
Cons.
  • Tarif élevé
  • Nécessite un temps d’adaptation
  • Forme pas adaptée à tout le monde (2ème orteil plus long par exemple)
Prix
80 à 130€ environ.
KIMEO - Lyon

Author KIMEO - Lyon

More posts by KIMEO - Lyon

Leave a Reply